Bonne pratique reproduite 11:
Programme ACCEDER pour l’emploi de la population gitane

PDF

Pays: 

  • Espagne

Organisme pouvant être contacté: 

Fundación Secretariado Gitano

C/ Ahijones

s/n - 28018 Madrid

Espagne

Tel : + 34 91 422 09 60

Web: www.gitanos.org

Personne de contact :

José Sánchez Serrano

Director del Programa ACCEDER

Mots clés: 

  • campagne
  • formation
  • médiateur pour l’emploi

Durée (début/fin): 

2000-2007 (1er programme) / 2008-2013 (2e programme)

En cours: 

Oui

Dimension: 

  • régionale

Contexte: 

Une étude récente intitulée "Population gitane et emploi" publiée par la Fundación Secretariado Gitano (FSG) souligne le potentiel de la population gitane sur le marché du travail. Les Gitans sont une force de travail importante d’autant plus si celle-ci s’appuie sur une formation. Quelques conclusions du rapport :

  • La population gitane entre sur le marché du travail plus tôt que le reste de la population et a un nombre d’années de travail plus long que la moyenne ;
  • 51% des Gitans qui travaillent sont salariés (à comparer avec 81,6% pour toute la population espagnole) ;
  • La précarité est fréquente parmi la population gitane ;
  • Le taux d'emploi temporaire est de 70,9% parmi la population gitane ; elle est comparativement de 30,9% pour toute la population espagnole.

 

L'accés au marché du travail est une priorité pour promouvoir la pleine intégration sociale de la communauté gitane. Pour cette raison la FSG a lancé en 2000 le Programme ACCEDER, un programme accès sur l'emploi qui vise à intégrer de manière efficace la population gitane sur le marché du travail en tant que salariés.

Description: 

L'objectif du programme est de permettre l'insertion professionnelle de la population gitane, de faire de l’emploi une réalité pour tous, de promouvoir l’employabilité, l’intégration sociale et l’égalité homme-femme, et d’encourager en particulier l’intégration socio-économique de jeunes confrontés au risque d’exclusion du marché de l’emploi.

L’objectif est également de proposer des formations professionnelles adaptées aux attentes du marché du travail et des entreprises tout en répondant aux souhaits des Gitans, puis de leur permettre d’accéder à des emplois. Cela passe par une sensibilisation de la population concernée et des employeurs et par une adaptation des services liés à la formation professionnelle et à l’emploi pour permettre aux Gitans en difficulté d’y accéder comme n’importe quel autre citoyen.

En résumé, les orientations du programme sont les suivantes :

  • Appui individuel à la formation et à l'insertion professionnelle;
  • Prospection et intermédiation sur le marché du travail;

Sensibilisation et promotion de politiques pro-actives pour l'insertion professionnelle des populations gitanes.

Documents complémentaires disponibles : 

Non

Partenariats: 

  • institutions européennes
  • gouvernemental
  • local ou régional
  • Société civile, y compris communauté rom

Méthode suivie: 

Le Programme ACCEDER mène des actions en faveur de la population gitane et s’inscrit dans le cadre du programme opérationnel multirégional de lutte contre les discriminations. Il est financé par le Fonds Social Européen et le Gouvernement espagnol.

Premièrement, le programme vise à promouvoir l’accès effectif aux droits économiques et sociaux des Gitans au travers de mesures spécifiques pour améliorer l’intégrations sur le marché du travail.

Deuxièmement, des activités de soutien éducatif permettent aux étudiants gitans de pleinement bénéficier de leur droit à l’éducation et leur permet d’accéder à des formations professionnelles.

Troisièmement, la formation professionnelle, des actions de sensibilisation et des projets de recherche contribuent à dépasser les stéréotypes à l’égard des Gitans et de combattre l’intolérance et l’antitsiganisme vécues par les Gitans. Par conséquent, le programme lutte contre la discrimination des Gitans de manière générale, et participe à leur pleine intégration sociale. Il permet aux Gitans de jouir d’une vague gamme de droits de l’homme et promeut une vraie égalité au sein de la société.

50 dispositifs sont mis en place dans l'ensemble des régions :

- Création de partenariats avec les administrations publiques ;

- Organisation de formations professionnelles ;

- Action de sensibilisation des employeurs ;

- Action de sensibilisation à l'emploi des populations gitanes ;

- Campagne de sensibilisation : « El empleo nos hace iguales » (le travail nous rend égaux).

 

Les actions menées dans le cadre de ce programme ont deux orientations principales :

 

  1. Itinéraires individuels vers l’emploi

 

 

  1. Orientation, formation et intégration du marché du travail

 

. Recrutement des Gitans et prise de conscience de la nécessité de chercher un emploi. L’accueil et les activités d’information se composent d’une introduction initiale aux services offerts par le programme ACCEDER et de la mise à disposition d’informations sur le monde de l’emploi et de la formation.

· Orientation, conseil et suivi. Ces actions impliquent le développement d’un diagnostic initial et de sessions d’orientation, la mise en place d’itinéraires individuels vers l’emploi et le suivi des différentes phases auxquelles en sont les participants

.  Actions pour tirer profit et assurer le suivi des actions de formation standardisées.

. Actions de mise en place d’activités spécifiques de préformation et de formation professionnelle pour les population gitanes.

 

 

  1. Exploration du marché du travail et intermédiation

 

. Actions focalisées sur l’analyse et la recherche d’emploi. Une exploration du marché du travail et des emplois vacants est mise en place, pendant qu’un système d’intermédiation est proposé aux entreprises dans le but de se faire rencontrer l’offre et la demande.

. Actions de soutien à l’embauche, fournissant des informations et du conseil technique.

. Action de soutien au marché du travail. Suivi et soutien des personnes qui commencent à travailler dans le but d’assurer leur maintien dans l’emploi.

. Conseil et soutien à la création d’auto-entreprises.

 

2. Actions pour l’intégration sociale et du marché du travail des immigrants roms

 

Objectifs :

. Mettre en place une intervention sur les immigrants roms de pays de l’Union Européenne qui permette et encourage des modèles de « soutien » à leur intégration.

. Mettre en place une méthodologie de travail spécifique adaptée à leurs conditions particulières, qui prend en compte leur accueil ainsi que le diagnostic individuel et de groupe de cette population, en commençant par le développement d’actions d’informations et de conseils.

. Attirer les immigrants Roms vers le marché du travail, faire de l’emploi une réelle possibilité pour tous, promouvoir l’employabilité, l’intégration sociale et l’égalité homme-femme, encourager en particulier l’intégration sociale et l’intégration du marché du travail pour ces personnes.

 

Actions développées :

. Itinéraires personnels pour l’intégration sociale et l’intégration du marché du travail par les immigrants roms, à travers des plans d’actions individuels spécifiques pour correspondre à leurs besoins et à leurs caractéristiques, et en accord avec leur situation personnelle, familiale, sociale et en terme d’emploi. Ceci par des actions sur : l’orientation, la formation en langues, l’enseignement de la lecture et l’écriture, la formation, incluant des mesures de soutien et, lorsque c’est approprié, des mesures en terme de protection sociale.

. Actions pour l’intégration sociale et l’intégration du marché du travail des Roms venants des pays de l’Union Européenne, mais aussi pour favoriser la coordination entre les organisations publiques et privées interagissant avec cette population, à travers des séminaires, des conférences, des ateliers, etc..

Quelles sont les clés de la réussite de cette action ?: 

1. Approche intégrée et  recherche de l’équilibre entre aspects économiques et sociaux.

Il est important de tenir compte du profil du demandeur d’emploi lors de l’élaboration de son parcours d’intégration.

2. Implication et formation de la communauté rom.

Il ne s’agit pas d’un Programme pour les Gitans mais plutôt d’un programme qui implique tout le monde, y compris la communauté gitane.

3. Planification à long-terme.

C’est un programme qui a une durée de 7 ans, ce qui permet un plus grand impact.

4. Des services sur mesure mais sans ségrégation.

Les mesures visent la population cible, mais sans exclusivité, et vont dans le sens de la normalisation.

5. Flexibilité et adaptation des services standardisés aux besoins des populations Roms.

L’objectif est de construire un pont entre les besoins de la population gitane et le système, trouvant ainsi un équilibre entre populations cibles et services standardisés.

6. Equipes de travail interculturelles

Toutes les équipes de travail sont ethniquement diversifiées et peuvent profiter des deux cultures.

7. Un partenariat fort, une relation de proximité avec les entreprises et un système de relations public/privé approprié.

Le but est de coopérer avec toutes les parties prenantes importantes : Administrations publiques espagnoles ; entreprises, médias, politiques, etc.

8. Mobilisation des ressources locales et régionales.

Toutes les ressources doivent participer à l’atteinte du même objectif, créant des synergies parmi toutes les ressources disponibles.

9. Itinéraires individuels vers l’emploi

La situation personnelle de chacun doit être au-dessus des origines ethniques. Les itinéraires doivent être définis selon chaque personne, sans impact de l’origine ethnique.

10. Dimension nationale des actions locales.

Le programme inclut une combinaison d’approches nationales et locales.

11. Mise en place de comités de suivi pour diffuser l’information et assurer la pleine transparence.

Ces comités doivent assurer la transparence et un flux constant d’information, qui sont essentiels à la réussite du programme.

12. Large diffusion et visibilité des actions et des résultats du programme.

Visibilité et communication ouverte facilitent la prise de conscience sur la question.

Quelles recommandations feriez-vous à des porteurs d’action similaire ?: 

1. Les actions doivent être développées au niveau local et au niveau national.

La mise en place de programmes multirégionaux pour combattre la discrimination incluant des actions dirigées vers ces groupes victimes de discrimination sociale et d’exclusion.

Comme la dimension nationale aborde certaines questions, ceci fournit et favorise une meilleure cohésion et un meilleur équilibre territorial.

 

2. Initiative de leadership social

Les ONGs doivent être activement impliquées dans les programmes régionaux et nationaux opérationnels (à partir de la planification jusqu’à la mise en place) et occuper une nouvelle place de fournisseur de services publiques. Ce leadership doit être entre les mains d’organisations expérimentées.

 

3. Les solutions adaptées aux groupes cibles assurent et augmentent l’impact des actions.

Une approche intégrée et individuelle des actions, comprenant le parcours individuel global vers l’emploi.

 

4. Un partenariat fort entre les organisations publiques et privées.

Ceci favorise l’amélioration des systèmes de gestion, les apprentissages mutuels et l’échange d’expériences.

 

5. Actions complémentaires :

La conscientisation et l’implication des employeurs, des medias et des autres organisations sont indispensables pour réussir à renouveler la perception sociale des populations gitanes et leur intégration sur le marché du travail

 

6. Une coordination appropriée et un système de gestion.

Ceci est un élément clé du succès.

 

7. Des fonds structurels, correctement utilisés

 

Ceci peut avoir un impact important sur les groupes socialement exclus, tout en favorisant leur intégration sociale. Le nouvel objectif de Coopération Européenne Territoriale est le meilleur cadre pour développer des actions transnationales sur des questions thématiques telles que l’intégration sociale des communautés gitanes et leur intégration sur le marché du travail.

Moyens de diffusion de l’action: 

  • publication ou rapport
  • matériel
  • site Internet
  • autre