Bonne pratique éprouvée 15:
Assistants pédagogiques d’origine rom » et autres activités facilitant l’éducation des Roms

PDF

Pays: 

  • Lettonie

Région: 

Riga

Organisme pouvant être contacté: 

 

Deniss Kretalovs

Ministère de la Culture de la République de Lettonie

Chef de division

Division Intégration de la société et Développement de la société civile

K. Valdemara street 11 a

LV - 1364 Riga

T : + 371 67330312

E-mail: Deniss.Kretalovs@km.gov.lv

Mots clés: 

  • classe préparatoire
  • déségrégation
  • école primaire
  • enseignant
  • formation
  • langue romani
  • médiateur scolaire

Durée (début/fin): 

1 May 2007 / 31 May 2010

En cours: 

Non

Dimension: 

  • locale

Contexte: 

Afin de promouvoir l’intégration de la communauté rom dans la société lettonne, d’éliminer la discrimination et d’assurer l’égalité des chances pour la communauté rom dans les domaines de l’éducation, de l’emploi et des droits de l’homme, compte tenu des besoins particuliers de la communauté, le Gouvernement de la République de Lettonie a adopté le programme d’Etat « Les Roms en Lettonie » 2007-2009.

Dans le cadre de ce programme, un projet spécial intitulé « Assistants pédagogiques d’origine rom » a été mis en place en 2007. L’idée était d’élaborer un programme axé sur la préparation professionnelle d’assistants pédagogiques d’origine rom et de faciliter leur intégration dans les classes des établissements scolaires et préscolaires fréquentées par des enfants roms et de diverses autres origines ethniques.

Plusieurs activités ont également été réalisées en lien avec ce projet afin de promouvoir la participation des enfants roms à des activités éducatives en milieu scolaire.

La principale mission des assistants pédagogiques d’origine rom est d’aider les enfants d’origine rom à s’intégrer dans les établissements d’enseignement ordinaires. Des assistants pédagogiques d’origine rom aident à créer le lien entre l’école, la famille et la société ainsi qu’à promouvoir un dialogue interculturel.

Ils assurent également les tâches suivantes :

 

  • pratique pédagogique – préparation des activités, gestion et évaluation ;
  • soutien des enfants roms pendant la formation et le processus de socialisation et d’éducation ;
  • amélioration de leurs compétences aux fins de la préparation et de la réalisation des cours en coopération avec les enseignants ;
  • participation à l’élaboration de matériels didactiques illustrant les spécificités culturelles de la communauté rom ;
  • promotion de la coopération avec les familles roms ;
  • organisation et direction d’activités de l’établissement scolaire dans le cadre de manifestations culturelles ;
  • évaluation de leur liste personnelle de résultats pratiques ;
  • coopération avec les conseillers et consultants.

Les groupes ciblés par le projet étaient :

 

  • les assistants pédagogiques d’origine rom ;
  • les enfants roms ;
  • les familles roms ayant des enfants d’âge préscolaire à scolaire ;
  • les enseignants et autres professionnels ;
  • les enfants d’âge préscolaire à scolaire dans des classes accueillant des enfants d’origine rom.

 

Description: 

 

Le projet visait :

  • à créer des opportunités pour les membres de la communauté rom et notamment à améliorer leur niveau d’instruction ;
  • à renforcer l’ouverture du système éducatif général ;
  • à éliminer la ségrégation des enfants roms au sein du système éducatif ;
  • à encourager l’intégration des enfants roms dans le système éducatif à un stade précoce et à éliminer les obstacles à la participation active des enfants roms et de leurs parents à la vie scolaire ;
  • à intégrer des assistants pédagogiques d’origine rom dans les établissements d’enseignement ;
  • à réduire les stéréotypes négatifs relatifs aux Roms en milieu scolaire et à améliorer les connaissances du personnel, notamment enseignant, et des enfants non roms concernant la culture, l’histoire et l’identité roms.

 

Enjeux en matière de droits de l’homme

Prendre en considération les questions relatives à l’éducation des Roms contribue à améliorer leur accès à l’éducation et permet de soutenir et de promouvoir leurs droits à une éducation de qualité. Ce projet abordait également la discrimination à l’égard des Roms et visait à assurer leur pleine intégration dans la société.

Le projet avait pour vocation de favoriser la tolérance et d’éliminer les préjugés à l’égard des Roms et de la population rom.

 

 

 

Documents complémentaires disponibles : 

Non

Partenariats: 

  • local ou régional
  • Société civile, y compris communauté rom

Méthode suivie: 

Le projet a été mis en œuvre en plusieurs phases. Dans un premier temps, le programme de formation pédagogique destiné à préparer les assistants d’origine rom a été élaboré par un expert du Centre d’initiatives pédagogiques. Cette organisation non gouvernementale travaille depuis 2003 sur des questions relatives à l’éducation des Roms. Pendant le processus d’élaboration du programme, des bonnes pratiques d’autres Etats européens en matière d’intégration des Roms dans le système éducatif ont servi de lignes directrices et ont été adaptées à la situation en Lettonie.

La deuxième phase du projet était la préparation des assistants pédagogiques d’origine rom. Deux séminaires de quatre jours ont été organisés à Jelgava. Dix-neuf assistants d’origine rom, venus de 16 villes de Lettonie, ont participé à cette formation.

Pendant la période d’intégration et d’inclusion graduelle des assistants pédagogiques en milieu scolaire, où ils ont été associés à diverses activités, un grand nombre de consultations (164 au total) et de visites de mentors (12 au total) ont été réalisées à leur intention par des experts du Centre d’initiatives pédagogiques, qui ont travaillé dans les écoles avec des groupes multiculturels (participation d’enfants roms).

Le projet « Assistants pédagogiques d’origine rom » a été présenté aux chefs d’établissement et à des spécialistes de l’éducation qui représentaient les institutions dans lesquelles les assistants d’origine rom ont commencé leur formation pratique. Trois ateliers de présentation ont été organisés dans des municipalités régionales.

Plusieurs activités liées au projet ont été conduites afin de promouvoir la participation d’enfants roms à des activités éducatives en milieu scolaire.

Un séminaire spécial de formation intitulé « Les enfants roms à l’école » a été préparé au même moment et réalisé pour améliorer les compétences professionnelles des enseignants chargés de l’éducation d’enfants roms. Trente enseignants ont participé à cette formation. Ils ont été préparés à travailler dans un environnement multiculturel et à appliquer les principes de l’éducation inclusive.

En 2008, sept séminaires d’information sur le travail de l’enseignant dans une classe avec des enfants roms se sont tenus dans les villes lettonnes ayant la population rom la plus importante. Organisés à l’intention des enseignants concernés par cette problématique, ils ont réuni 113 participants de 40 villes, qui représentaient environ 16 établissements d’enseignement préscolaire et 55 écoles de Lettonie.

Un concours intitulé « Le meilleur prof. – Lāču Mānuš (qui signifie en langue rom « le meilleur ami ») » a été lancé. Les enseignants les plus dynamiques ont été récompensés pour leur contribution à l’intégration et à l’éducation des enfants roms.

Neuf débats publics sur le thème « Les enfants roms à l’école – un pas vers l’avenir » ont eu lieu dans des villes abritant une population rom importante, comme Riga, Daugavpils, Jelgava, Valmiera, Ventspils, Talsi, Jekabpils. Le principal public cible était, outre la communauté rom et les parents des enfants roms, les travailleurs sociaux, les psychologues et d’autres professionnels. Au total, 182 personnes ont participé à ces débats publics. 

Le Centre d’initiatives pédagogiques a en outre réalisé le projet « Bonnes pratiques de travail avec des enfants roms : le manuel de l’enseignant » dans le cadre du programme communautaire pour l’emploi et la solidarité sociale PROGRESS 2007-2013, « Lettonie – Egaux dans la diversité III ».

Le but de ce projet était d’identifier, d’analyser et de diffuser les nouvelles pratiques pédagogiques qui avaient eu l’effet le plus remarquable en termes de réussite des enfants roms scolarisés en maternelle et en primaire et les motivaient à poursuivre leur éducation, et d’améliorer les connaissances et les compétences des enseignants et des assistants pédagogiques travaillant avec des enfants roms. Cet objectif a été pleinement atteint. La diffusion de l’outil « Expériences d’enseignants lettons travaillant avec des enfants roms » a fourni un guide pratique aux enseignants qui avaient ou allaient avoir des enfants roms dans leurs classes ou groupes.

Des représentants du Gouvernement letton et des responsables de l’élaboration des politiques (ministère de la Culture, ministère de l’Education et des Sciences) tiennent des réunions régulières avec des experts du Centre d’initiatives pédagogiques et avec des assistants pédagogiques roms. Cela permet une sensibilisation aux questions liées à l’élaboration de matériels didactiques et d’un programme de formation pour les assistants d’origine rom, ainsi qu’à la nécessité d’une éducation de qualité pour les enfants roms.

 

 

Quelles sont les clés de la réussite de cette action ?: 

L’évaluation montre clairement que les assistants pédagogiques d’origine rom favorisent la réussite scolaire des enfants roms et contribuent à changer l’attitude des parents roms eu égard à la nécessité de faire participer leurs enfants aux processus éducatifs à l’école. Le nombre d’enfants roms dans les classes inclusives existant au sein des établissements scolaires (maternelle, primaire et secondaire) a augmenté.

Ces résultats positifs découlent également du soutien et de la participation partielle des parents roms aux activités liées à l’éducation des enfants roms.

La contribution des assistants pédagogiques d’origine rom a eu des effets positifs en termes d’amélioration du niveau d’instruction de la communauté rom et en termes de création de nouvelles opportunités pour les Roms dans les domaines de l’emploi et de l’éducation tout au long de la vie.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?: 

L’enquête formule diverses recommandations à l’adresse des responsables de l’élaboration des politiques en vue d’améliorer la situation des Roms dans le domaine de l’éducation, notamment :

- poursuivre le projet « Assistants pédagogiques d’origine rom » ;

- fournir des activités visant à améliorer la coopération entre l’école et les parents roms ;

- remettre en place le mécanisme de suivi et les méthodes de collecte de données afin de dresser un panorama actuel de l’éducation des enfants roms ;

- promouvoir l’intégration des enfants roms dans le système éducatif à un stade très précoce.

Quelles recommandations feriez-vous à des porteurs d’action similaire ?: 

Ces assistants représentent en pratique la langue, l’histoire et la culture roms dans les écoles et favorisent la tolérance entre les enfants et les professionnels.

Ce projet est la meilleure façon de lutter contre la ségrégation des enfants roms et la discrimination dans le domaine de l’éducation.