Bonne pratique éprouvée 14:
Intégration réussie des enfants roms dans l’éducation

PDF

Pays: 

  • Slovénie

Municipalité: 

Murska Sobota

Organisme pouvant être contacté: 

Union des Roms de Slovénie,

Ulica Arhitekta Novaka 13,

9000 Murska Sobota,

Slovénie

Contact : M. Jožek Horvat – Muc

Courriel : info@zveza-romov.si

 

 

Mots clés: 

  • classe préparatoire
  • déségrégation
  • école primaire
  • enseignant
  • formation
  • langue romani

Durée (début/fin): 

30 May 2008 / 31 August 2011. The action will most probably continue after 2011.

En cours: 

Oui

Dimension: 

  • nationale

Contexte: 

Les écoles maternelles et les écoles primaires avaient l’obligation de définir avant fin 2008 un programme d’activités visant à intégrer les enfants roms de manière effective et satisfaisante (coopération avec les parents roms, découverte de la culture, de l’histoire et de l’identité roms, et élimination des stéréotypes et des préjugés).

 

Le groupe cible comprenait :

  • Les écoles maternelles et les écoles primaires accueillant des enfants roms
  • Les parents roms
  • Les enseignants et le personnel scolaire
  • Les assistants scolaires roms

 

 

Description: 

 

Le projet portait sur l’intégration des enfants roms dans le système slovène d’éducation et de formation et sur la lutte contre la ségrégation et la discrimination. Le projet de l’Union des Roms s’efforce d’améliorer l’efficacité du processus continu d’intégration par le biais de l’éducation et de la formation des assistants scolaires roms, des enseignants et du personnel scolaire, mais aussi en informant les parents roms et en les encourageant à assumer leurs responsabilités.

 

Le projet avait pour but de préparer les enfants roms afin qu’ils réussissent leur entrée à l’école primaire et améliorent progressivement leurs résultats. Son objectif était aussi de diffuser les bonnes pratiques et les expériences réalisées en Slovénie dans des régions ayant peu ou pas d’expérience en la matière.

Les objectifs du projet étaient conformes à ceux énoncés dans la Stratégie pour l’éducation et la formation des enfants roms dans la République de Slovénie, à savoir :

 

•           Offrir une éducation et une formation qui permettent aux enfants roms d’atteindre les buts et les niveaux d’instruction définis dans le programme national des écoles maternelles et des écoles primaires

•           Défendre le droit au maintien et au respect de la langue et de la culture roms dans le système d’éducation et de formation

•           Promouvoir l’intégration dans la société par le biais d’une éducation et d’une formation qui permettent aux enfants roms d’acquérir les fondamentaux de la vie en société, tout en respectant leurs différences et leur identité

•           Encourager l’intégration dans la société par le biais d’un programme scolaire qui défende les principes et les valeurs morales de l’égalité dans le contexte élargi de l’équité sociale.

 

Le projet vise à résoudre des difficultés dans les domaines suivants:

.Intégration précoce dans le système d’éducation et de formation : augmentation du nombre d’inscriptions d’enfants roms à l’école maternelle au moins deux ans avant l’entrée à l’école primaire

•           Introduction d’assistants scolaires roms : apprentissage de la langue slovène pour faciliter l’intégration des enfants roms ; les assistants roms aideront les enfants à surmonter les obstacles émotionnels et linguistiques et feront le lien entre d’une part l’école maternelle ou l’école primaire et d’autre part la communauté rom

•           Ajustement des contenus des programmes scolaires : introduction de la langue romani en option à l’école primaire, enseignement de la langue slovène aux enfants roms, et fixation d’objectifs (par exemple en termes de multiculturalisme) ou de niveaux de connaissance à atteindre sur des sujets liés à la culture, l’histoire et l’identité roms

•           Perfectionnement professionnel continu et formation complémentaire des éducateurs

•           Mise en place de conditions matérielles et organisationnelles spéciales : pour conserver au moins les normes et les critères avantageux pour l’aide financière déjà établie

•           Élimination de toute ségrégation ; la règle est qu’aucune classe rom homogène ne doit être constituée

•           Introduction de diverses formes d’aide à l’apprentissage

•           Instauration de la confiance dans l’école et élimination des préjugés

•           Promotion de l’éducation des adultes : le niveau de référence des objectifs à atteindre dans le domaine de l’éducation des adultes roms est défini dans le Plan-cadre pour l’éducation des adultes dans la République de Slovénie jusqu’en 2010.

 

 

Documents complémentaires disponibles : 

Non

Partenariats: 

  • institutions européennes

Méthode suivie: 

 

L’Union des Roms de Slovénie a été chargée de mettre en œuvre le projet. Le ministère de l’Éducation et des Sports a choisi ce projet dans le but de promouvoir la formation des Roms par eux-mêmes et de reconnaître leur capacité à gérer eux-mêmes le projet, mais aussi dans l’objectif commun de permettre aux Roms d’utiliser des fonds de l’Union européenne.

 

Les assistants scolaires roms servent de modèles. Ils montrent en effet aux membres de leur communauté l’importance de l’éducation pour connaître les possibilités de formation et ses propres capacités à atteindre des objectifs d’apprentissage, acquérir des connaissances et se dépasser pour accéder à des professions plus exigeantes.

 

Parmi les diverses activités du projet, l’Union des Roms de Slovénie a dispensé un enseignement et une formation aux assistants scolaires roms. Ces derniers ont participé aux équipes du partenariat déployées dans les écoles maternelles et les écoles primaires, aux côtés des parents roms et des enseignants. Les équipes évaluent le travail des assistants et des enseignants ou éducateurs, mettent en avant les problèmes non résolus, et essaient de trouver des solutions. Elles recensent les besoins des enfants roms et tentent d’y répondre. Les assistants roms participent à l’élaboration des manuels destinés aux enseignants et orientent les enseignants et les élèves afin qu’ils approfondissent leurs connaissances de la culture, de l’histoire, de la langue et de l’identité roms.

 

Par le biais du projet, l’Union des Roms de Slovénie encourage les parents roms à participer aux activités extrascolaires de leurs enfants et aux différents ateliers organisés exclusivement pour les parents, ou pour les parents et leurs enfants.

 

L’Union organise en outre, pour les enseignants et le personnel scolaire, des programmes de formation complémentaire, essentiellement en vue de familiariser les éducateurs à la culture, la langue, l’histoire et l’identité roms.

Elle a établi un manuel à l’intention des enseignants et des assistants scolaires roms en coopération avec l’Institut national de l’Éducation et l’organisme public chargé de l’éducation des adultes Ljudska Univerza Murska Sobota. Le manuel contribuera à renforcer l’interaction avec les enfants et les parents roms.

Des experts en « romologie » élaboreront un manuel scolaire sur la culture rom en s’inspirant des matériels pédagogiques existants.

 

Dans les écoles maternelles, les assistants scolaires roms aident les enseignants, les assistants d’éducation et les membres de la garderie à mettre en œuvre le programme, encouragent les parents à participer aux activités extrascolaires et aident les parents et les enfants roms à se défaire de leurs craintes vis-à-vis de l’école.

Ils aident également les enfants roms dans leur apprentissage de la langue slovène, et participent à la planification et à l’analyse des processus de travail. Ils prennent part à l’ensemble des activités effectuées en classe.

 

Le projet est financé par le Fonds social européen (FSE) et le ministère slovène de l’Éducation et des Sports à hauteur de € 1 593 100.

 

 

Quelles sont les clés de la réussite de cette action ?: 

En premier lieu, le projet vise à garantir l’application effective du droit à l’éducation pour les enfants roms, dans un contexte ordinaire exempt de toute ségrégation. Le projet a donc aussi pour but de lutter contre la discrimination des Roms et de veiller à leur pleine intégration dans la société, ce qui facilitera l’application effective d’autres droits fondamentaux et encouragera la non-discrimination et l’égalité au sein de la société.

 

De plus, le projet invite au respect et à l’élimination des préjugés à l’encontre des Roms, de leur culture, de leur langue et de leurs identités. Il contribue par conséquent aussi à protéger la communauté rom en tant que minorité nationale.

 

Le projet est novateur en ce qu’il vise à faire participer activement et durablement les parents roms à la scolarité obligatoire de leurs enfants. Les parents jouent un rôle majeur en poussant leurs enfants à étudier et à se former. En introduisant des assistants roms dans les établissements scolaires, l’Union des Roms de Slovénie cherche à sensibiliser davantage les parents et les enfants roms à l’importance de l’éducation, tout en respectant leur identité culturelle.

 

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?: 

 

Il a été observé que davantage d’efforts devaient être déployés et davantage d’activités organisées pour renforcer la coopération entre les établissements scolaires et les parents roms. L’une des conclusions des évaluations réalisées est que cette approche devrait être appliquée à l’éducation préscolaire des enfants roms. C’est pourquoi un nouveau projet lancé en 2010 et financé par le FSE et le ministère slovène de l’Éducation et des Sports s’intéresse aux mesures visant à améliorer la situation dans le domaine de l’éducation préscolaire des enfants roms.

 

Quelles recommandations feriez-vous à des porteurs d’action similaire ?: 

Les assistants roms font le lien entre la communauté rom et l’établissement scolaire. Ils aident les élèves à l’école maternelle ou à l’école primaire à comprendre le slovène, à atteindre des niveaux spécifiques de connaissances et à lutter contre les préjugés. Ils collaborent également avec les parents. Ils reçoivent eux-mêmes un enseignement et une formation sur la langue, l’histoire et la culture roms.

 

Il est, selon nous, de la plus haute importance que les Roms mettent eux-mêmes en œuvre ce genre de projet et qu’ils aient les moyens d’orienter et d’influencer leur propre éducation puisqu’ils connaissent non seulement la langue et la culture roms, mais aussi les difficultés que rencontrent les familles de leur communauté. Cette approche devrait être applicable ailleurs.

Moyens de diffusion de l’action: 

  • matériel