Bonne pratique éprouvée 19:
Les Roms dans la vie professionnelle

PDF

Pays: 

  • Finlande

Région: 

Central Finland

Municipalité: 

Jyvaskyla

Organisme pouvant être contacté: 

Ville de Jyväskylä

Finlande centrale

Bureau du travail social et de la sécurité sociale minimale pour les adultes

Hannikaisenkatu 37, P.O . Pox 583,

FI . 40101 Jyvaskyla

Contact téléphonique :

+358 50 347 1022

e-mail: ritva.anttonen@jkl.fi

Finlande

Personne contact : directrice Ritva Anttonen, Ph.D.

 

 

 

 

Mots clés: 

  • déségrégation
  • enseignement supérieur
  • médiateur pour l’emploi

Durée (début/fin): 

01/11/2004 - 31/12/2007

En cours: 

Non

Dimension: 

  • régionale

Contexte: 

Les Roms vivant dans la région de Jyväskylä sont, environ, au nombre de 500

 

Le projet reponds aux critères suivants:

1. Amélioration de l’accès effectif des Roms aux droits sociaux (logement, emploi, éducation, santé) :

      - Accès effectif à l’emploi et à l’éducation. Voir résultats.

2. Promotion du dialogue interculturel et interethnique :

- Degré très élevé de dialogue interculturel et ethnique.

- Formation de médiateurs culturels, médias, coopération avec les établissements scolaires, enseignement pour adultes, universités, lieux de travail, bibliothèques, autorités, et activités menées avec la population finlandaise majoritaire.

Par exemple, une exposition a été organisée sur « La culture et l’artisanat roms » au musée national de l’artisanat de Finlande situé à Jyväskylä. Cette exposition a été la plus populaire de toute l’histoire du musée avec environ 9 000 visiteurs.

3. Promotion de la diversité dans la vie de la collectivité :

  • Le projet a permis aux Finlandais « majoritaires » de mieux connaître les activités des Roms dans de nombreux domaines de la vie quotidienne et à réfléchir sur les stéréotypes négatifs dont ils sont l’objet.
  • Le projet proposait que la Ville de Jyväskylä crée une maison des activités multiculturelles où les groupes minoritaires et les membres de la majorité pourraient se rencontrer. Les Roms ont aussi participé à la planification du projet avec d’autres groupes minoritaires de Jyväskylä. Le centre multiculturel Gloria a été créé en 2008 (http://www.kyt.fi/monikulttuurikeskus/).

4. Promotion de la participation démocratique active

- Les Roms ont été et sont des membres actifs du groupe de travail officiel sur les Roms de la région de Jyväskylä. Le groupe de travail a été créé par le conseil municipal de Jyväskylä en 2003. Les activités de ce groupe portent sur des questions essentielles pour les Roms de la localité comme l’intégration, la garde quotidienne des enfants, la scolarisation, la vie professionnelle et la société. Les Roms déterminent les objectifs et les besoins afin d’améliorer leur situation et collaborer dans un partenariat égalitaire avec les collectivités locales.  

 

5. Sensibilisation aux droits et à la culture roms, afin de lutter contre les stéréotypes et les préjugés à l’égard des Roms (par le biais des médias, du système éducatif, des institutions et des collectivités locales).

- Large utilisation des médias : Quarante‑six (46) articles sur les Roms ont été publiés dans les journaux sans oublier les informations qui sont passées à la radio et à la télévision.

- Les enfants roms ont réalisé un livre de bandes dessinées sur les préjugés à l’intention des écoles.

- Une femme rom a servi de médiatrice culturelle dans les écoles.

- Des cours et des exposés scolaires (117 actions pour 4 600 personnes) sur la culture rom ont été présentés dans les écoles et sur les lieux de travail, à destination des autorités, des hôpitaux, de la police, etc…

- Des expositions sur la culture rom ont été organisées dans les bibliothèques et au musée.

- Le projet a participé à des foires et à des manifestations culturelles de la majorité finlandaise.

Le colloque international sur les « Roms en action » a eu lieu à Jyväskylä pendant l’été 2006 avec le concours du ministère du Travail et d’autres projets finlandais (projet Open Doors de la Ville de Oulu et le projet sur l’égalité des Roms de l’organisme administratif public régional pour la Finlande du sud).

 

Description: 

Ce projet avait pour but d’améliorer les possibilités d’emploi de la population rom dans la région de Jyväskylä

• en élevant le niveau d’instruction

• en aidant les Roms dans leur recherche d’emploi

. en développant l’esprit d’entreprise chez les Roms

• en travaillant au changement des mentalités

• en développant les connaissances sur l’emploi des Roms par le biais de la recherche universitaire

Budget total : 842 100 euros

1 : pourcentage du budget municipal général : 5 % 42 100 euros

2 : subventions du donateur :

3 : autres : ESF 421 050 euros, l’Etat de Finlande 378 950 euros. 

 

Partenariats: 

  • institutions européennes
  • gouvernemental
  • local ou régional

Méthode suivie: 

Le but du projet était d’améliorer les possibilités d’emploi de la population rom dans la région de Jyväskylä. Deux travailleurs roms ont aidé d’autres Roms dans les domaines de l’éducation, du travail et de la création d’entreprise. Les Roms autochtones ont été les moteurs créatifs du projet et ont travaillé en coopération avec différents intervenants. Le projet s’est activement employé à engendrer des attitudes positives parmi les Roms et la population majoritaire.

Un programme de formation dénommé « TuRom : formation à une intégration mutuelle réussie » a été mis en place par un Rom de la localité, Kyösti Florin, qui a travaillé comme coordinateur de projet, l’objectif de ce programme de formation étant de permettre aux membres de la communauté rom et de la majorité de jeter des ponts entre les deux cultures et de mieux se connaître sur le plan humain. La formation TuRom a été expérimentée notamment à Jyväskylä avec les jeunes Roms et dans la ville de Oulu avec les Roms et les collectivités locales.

 

Méthodes de travail :

 

Plans d’action : une enquête sur les parcours individuels de formation, de vie professionnelle et de création d’entreprises. Certains doivent être stimulés avant d’être prêts à rejoindre la société, c’est pourquoi nous leur avons proposé des activités de loisirs comme la gymnastique, la couture, des groupes de pairs, etc…  

 

Changement des mentalités : partage de connaissances sur l’histoire et la culture roms à l’intention de la majorité et vice‑versa.

 

Formation TuRom : Cette formation a ouvert l’esprit des personnes et leur a donné envie de coopérer dans de nombreux domaines.

Quelles sont les clés de la réussite de cette action ?: 

La collaboration de la population Rom avec les autorités locaux.

Moyens de diffusion de l’action: 

  • publication ou rapport